#EusprYng Episode 9 : Rencontrez nos personnages français

Cette semaine rencontrez nos personnages français : Caroline De Haas, la féministe et Régis Pradal, le stagiaire.

Caroline De Haas, la féministe

 

Caroline a 33 ans, elle est notre personnage politique français, elle mène la liste des Féministes pour une Europe Solidaire ou FPES pour les intimes. Après avoir milité et travaillé pendant de nombreuses années pour un grand parti de gauche en France, elle a décidé il y a quelques semaines de se lancer à la conquête du Parlement européen. Elle se bat pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes et le droit des femmes à disposer librement de leur corps.

Mais, se lancer quelques semaines avant les élections sans être un grand parti ni de gros moyens financiers est à la fois courageux et difficile. Les listes des FEPS dépend grandement des dons des internautes et l’un des plus grands challenge pour elles sera de distribuer leurs bulletins dans les bureaux de vote partout en France. En effet, lors des élections européennes c’est à la charges des listes d’imprimer et de rendre disponible leurs bulletins de vote dans les bureaux. Si vous pensez voter pour ces listes-là, faites-leur un don ou imprimez vous-même votre bulletin afin d’être sûr de pouvoir le glisser dans l’urne le 25 mai !

N’hésitez pas à engager la discussion avec elle sur la situation des femmes en Europe et le programme politique de sa liste.

Régis Pradal, le stagiaire

 
Régis a 27 ans, c’est un stagiaire devenu entrepreneur social. En effectuant son stage au Parlement européen en 2013, Régis s’est rendu compte que même les grandes institutions démocratiques ne paient pas ou mal leurs stagiaires. Il y a un an, il organise donc un « sandwich protest » devant le Parlement européen à Bruxelles pour dénoncer ses conditions de stage et celles de ses compagnons d’infortune. En quelques mois et avec l’aide de deux autres comparses, il transforme des conditions de stage indignes en une idée d’entreprise sociale et ainsi née Internsgopro.

En 2014, malgré un niveau d’éducation toujours plus élevé, les jeunes trouvent peu de stages de qualité, c’est-à-dire qui permet d’apprendre véritablement un métier et non pas faire du café ou des photocopies ; et/ou des stages rémunérés qui leur permettraient de payer des choses aussi frivoles que de la nourriture ou de se mettre un toit au-dessus de la tête. Intersgopro propose donc aux étudiants, jeunes diplômés et jeunes chômeurs d’évaluer en ligne, d’une façon publique donc, la qualité de leur stage, et de trouver des offres de stages ou d’emplois de qualité partout en Europe.

N’hésitez pas à engager la conversation avec lui et de participer à l’élaboration d’un label de qualité des stages paneuropéen.